Veuillez patienter s'il vous plaît... Ne pas recharger la page.

FR


Accueil > M2R

M2R

Biostatistique


Objectifs

Le parcours « Biostatistique » fournit une formation approfondie aux méthodes statistiques récentes orientée vers leurs applications en épidémiologie, recherche clinique et santé publique. L’objectif est de permettre aux étudiants de maîtriser les fondements théoriques des méthodes et leur mise en oeuvre afin qu’ils soient capables de participer à l’évolution des techniques statistiques induites par la complexité croissante des données.

Conditions d'admission

Le M2 s’adresse à des étudiants de formation statistique et intéressés par les applications biomédicales ou aux étudiants de formation biomédicale (médecine, dentaire, pharmacie, école vétérinaire, biologie, agronomie) intéressés par les problèmes méthodologiques et ayant reçu une formation complémentaire en statistique.

Les candidats doivent posséder un M1 en santé publique (UE requises : probabilités et statistiques et modélisation), M1 en mathématiques (probabilités-statistique), M1 en biologie avec une formation de niveau 2nd cycle en statistique ou épidémiologie, M1 en mathématiques appliquées aux sciences sociales, sciences et techniques, diplôme d’école d’ingénieur (ENSAI, ENSAE, Agro, ISUP, écoles normales supérieures), ou diplôme jugé équivalent.

Contenu

Modules spécifiques : analyse des durées, biostatistique avec R, données longitudinales, pharmacométrie, génétique statistique, modèle linéaire généralisé, réseaux bayésiens pour les données post-génomiques, statistique mathématique, tests multiples.

Modules communs : bootstrap, modélisation bayésienne, recherche en….

Modules additionnels : épidémiologie descriptive et sondages, épidémiologie quantitative, essais cliniques, mesure en recherche clinique et épidémiologie, méta-analyse, modélisation des maladies infectieuses, séries chronologiques.

Débouchés

Avec ou sans thèse : l’administration (agences ou observatoires de veille et de sécurité sanitaires), le secteur hospitalier (unités de recherche clinique, départements d’information médicale, ...), le secteur privé (industrie pharmaceutique et sociétés de service).

Après une thèse : les carrières académiques (université, instituts de recherche).

Laboratoires d'accueil

Consulter la liste des laboratoires et personnes à contacter.

Haut de page